5 tendances RH à suivre en 2022

Ces deux dernières années marquées par la pandémie de Covid-19 ont mis la fonction RH à rude épreuve. Celle-ci a dû à nouveau s’adapter en un temps record ! Mise en place du télétravail, digitalisation des outils, et optimisation de l’expérience collaborateurs ont été au cœur de leurs préoccupations en 2021. Il y a fort à parier que 2022 sera à nouveau remplie de défis pour les services RH. Alors quelles sont les grandes tendances RH à suivre en 2022 ? Quels nouveaux challenges attendent les DRH ? Fortify fait le point.

1. Flexibilité et télétravail vont s’installer

En 2021, le télétravail a encore gagné du terrain avec la crise sanitaire. Si depuis le mois de septembre, celui-ci n’était plus imposé par le gouvernement, il s’est néanmoins généralisé au sein des entreprises. A partir du 3 janvier 2022, les entreprises vont à nouveau devoir le mettre en place au minimum 3 jours par semaine, afin de faire face au rebond de l’épidémie.

Le télétravail fait ainsi partie du quotidien des Français depuis 2 ans et cela devrait encore s’accentuer. Il a en effet ouvert de nouvelles perspectives pour les salariés qui apprécient fortement la souplesse et la flexibilité amenées par le télétravail, dans la gestion de leur quotidien. Ainsi, au-delà de la crise sanitaire, le travail à distance devrait encore se généraliser au sein des entreprises.

Selon une enquête Opinionway, 38 % des salariés se disent prêts à démissionner si leur entreprise leur impose de revenir à 100 % en présentiel.

Les entreprises ont ainsi tout intérêt à se montrer flexibles si elles veulent continuer à attirer de nouveaux talents. En effet, Le télétravail (partiel ou total) est devenu incontournable. Si quelques entreprises ont fait le choix du full-remote, la plupart des dirigeants s'orientent vers un modèle hybride alternant jours de télétravail et présentiel.

Pour pérenniser au mieux la mise en place du travail à distance, nous recommandons vivement aux entreprises de cadrer cette pratique par la mise en place d'une charte de télétravail. Un forfait télétravail peut également être proposé pour que les salariés puissent s’équiper du matériel adéquat (bureau, siège, écran…) et ainsi avoir de bonnes conditions de travail depuis leur domicile. Pour les entreprises souhaitant passer le cap du Full Remote, les espaces de co-working peuvent être une bonne alternative pour les collaborateurs.

2. Bien être et QVT au cœur des préoccupations

La crise sanitaire a mis à mal le moral des salariés. Leur santé mentale et physique a été lourdement impactée par les confinements à répétition, le télétravail forcé, le manque d’activité physique ou encore le sentiment d’isolement.

Selon une étude de Malakoff Humanis de septembre 2021, 41% des personnes interrogées déclarent que la crise sanitaire a eu un effet plutôt négatif sur leur santé mentale.

Aujourd’hui, des changements de fond sont attendus par les salariés en ce qui concerne le bien être et la Qualité de Vie au Travail. En quête de sens, les salariés ont besoin de se sentir écoutés et en confiance. Les collaborateurs attendent une "vraie" prise de conscience de la part de leur direction qui doit tout mettre en œuvre pour prévenir le stress et veiller à leur santé mentale. De nombreuses actions peuvent être instaurées pour favoriser la Qualité de Vie au Travail :

  • Mise en place d’un cadre de travail bienveillant et favorisant les échanges et le partage
  • Formation des managers et services RH aux enjeux de la QVT
  • Mise en place de bonnes pratiques managériales : feedback réguliers, témoignage de reconnaissance, valorisation de la prise d’initiatives etc.
  • Proposition de cours de sport, de yoga ou encore de sophrologie pour aider à la gestion du stress
  • Evaluation du degré de satisfaction des salariés concernant leurs conditions de travail via des enquêtes anonymes
  • Respect scrupuleux du droit à la déconnexion en fixant les limites connexion / travail lors du travail à distance (pas de connexion le week-end et en soirée par exemple)
  • Sensibilisation aux bonnes postures de travail pour éviter les troubles musculosquelettiques (parcours ergonomique, audit du matériel existant, conseils personnalisés aux salariés…)
  • Prise en compte de la parentalité en entreprise et mise en place de solutions pour aider les parents dans la gestion de leur quotidien (crèche d’entreprise, souplesse des horaires par exemple)

3. Digitalisation de l’expérience collaborateurs

La digitalisation des solutions est aujourd’hui une priorité pour les services RH.

En effet, 82% des décideurs RH souhaitent automatiser leurs process RH selon une enquête Markess by exaegis.

Les fonctions traditionnelles sont d’ailleurs déjà en grande partie automatisées. En effet, d’après cette même enquête :

  • 99 % des décideurs RH ont automatisé la paie ;
  • 81 % l’administration du personnel ;
  • 79 % les temps et les activités

En 2022, cette digitalisation va se poursuivre et sera notamment tournée vers une optimisation de l’expérience collaborateurs.

En effet, d’après l’enquête Markess by exaegis, 62% des décideurs RH ont de fortes attentes concernant la simplification du quotidien de leurs collaborateurs.

La mise en place d’un SIRH permettra aux entreprises de faciliter le quotidien de leurs collaborateurs à travers de nombreux modules : gestion des notes de frais, congés et absences, Onboarding, coffre-fort numérique pour récupérer leurs bulletins de paie etc.

Aujourd’hui, le digital doit être au service de l’expérience collaborateur. En proposant des solutions innovantes et simples d’utilisation à vos employés, vous améliorez leur satisfaction mais également leur productivité et leur efficacité au quotidien.

4. Favoriser la diversité et l’inclusion

Sources de créativité et d’innovation, la diversité et l’inclusion sont de véritables gages de performance en entreprise.

D’après une récente étude du cabinet de conseil Deloitte, une politique inclusive générerait jusqu’à 30% de chiffre d’affaires en plus par salarié !

Ainsi, les entreprises ont tout intérêt à intégrer ces enjeux de diversité et d’inclusion au sein de leur politique RSE. D’autant plus que les collaborateurs sont également très attentifs à ces valeurs qu’ils considèrent comme essentielles.

Alors comment favoriser la diversité et l’inclusion concrètement ? Cela passe tout d’abord par le recrutement. Les services RH doivent recruter leur personnel en se basant uniquement sur les compétences et expériences professionnelles, et non pas sur des critères discriminatoires (religion, genre, âge, orientation sexuelle…) Il est aujourd’hui essentiel de favoriser la diversité dans les recrutements sans pour autant tomber dans la discrimination positive. Cette diversité sera une véritable richesse pour votre entreprise.

Pour favoriser l’inclusion en entreprise, il faut respecter un principe d’équité entre les salariés. Ainsi, les collaborateurs doivent être traités sur un pied d’égalité à tous niveaux (salaire, conditions de travail, congés…). Bien entendu, la parité hommes-femmes doit être respectée et favorisée.

Il faut avoir à l’esprit que la question de l’inclusion au travail ne doit pas uniquement venir de la direction et des RH. L’ensemble des collaborateurs doivent être impliqués dans les valeurs de l’entreprise. Pour sensibiliser votre personnel, vous pouvez diffuser ces valeurs au travers d’ateliers, de newsletters thématiques ou d’engagement auprès d’associations par exemple.

Le manager a également un vrai rôle à jouer dans la politique d’inclusion de la société. Il doit faire preuve d’exemplarité par son comportement et transmettre les valeurs de l’entreprise à ses équipes. Pour instaurer un management de la diversité, le coaching de managers peut être une solution intéressante.

5. Le Big Data au service des RH

En 2022, le Big Data va gagner du terrain au sein des services RH. L’analyse des données RH va en effet permettre aux responsables RH de prendre des décisions plus intelligentes et d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs.

Tout d’abord, les SIRH vont permettre de centraliser et consolider tout un ensemble de données RH (Bilan Social, Index égalité hommes-femmes, actions de formation, entretiens d’évaluation, suivi des activités…). Les solutions intègrent ainsi des fonctionnalités de Data management permettant de générer des tableaux de bord et reportings en quelques clics, pour un suivi optimal des KPI.

L’utilisation de solutions RH va également aider les services RH à mettre en place une politique GPEC pertinente et en lien avec leurs besoins à venir. L'analyse des données et la digitalisation de la GPEC vont en effet permettre aux services RH d’anticiper les tendances et de pallier aux futurs besoins en recrutement et en développement de compétences

Le Big Data va également aider les organisations à identifier facilement les personnes clé de l’entreprise via des outils tels que les People Review et la Nine Box Matrice, ce qui va permettre aux entreprises de récompenser et promouvoir les employés les plus performants. A l’inverse, le big data peut révéler si certains employés sont peu performants et ont besoin de formations et/ou de ressources supplémentaires.

Conclusion

De nombreux défis attendent encore les services RH en 2022. Le bien être des collaborateurs apparait comme la priorité numéro 1 et passera notamment par davantage de flexibilité, de télétravail et une digitalisation des outils. La diversité et l'inclusion seront également au centre de votre stratégie RSE. Enfin, les services RH pourront compter sur le Big Data pour optimiser leur stratégie et participer ainsi à la performance globale de l'entreprise.

Des solutions existent pour vous aider à répondre à ces challenges. Contactez-nous pour en savoir plus !

Nouveau call-to-action

Laissez un commentaire